Accueil » Blog » LE PLAN DE DIEU POUR ISRAËL ET SON IMPACT GLOBAL

LE PLAN DE DIEU POUR ISRAËL ET SON IMPACT GLOBAL

Les plans de Dieu pour la terre et l’humanité sont en marche. Ses desseins sont clairs et ne sont jamais le fruit du hasard. Mais pour comprendre le cœur de Dieu pour l’humanité, nous devons reconnaître le rôle unique que Dieu a donné à son peuple, Israël.

Parce que son amour ne connaît pas de limites et ne change jamais, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, qui respecte l’alliance, veille attentivement sur toutes les nations. Une étape importante de son voyage avec l’humanité s’est déroulée sur la terre d’Israël. Dans ce pays, Il a marché avec Abraham. Il a révélé ses lois à Moïse. Et il a envoyé son Fils dans ce même espace géographique, dans la peau d’un Juif.

Dans le premier verset d’Ésaïe 53, nous voyons qu’Israël, pour la plupart, rejettera le Messie qui est venu mourir pour ses péchés. Pourtant, un futur salut d’Israël est promis par Dieu. Le jour vient où les yeux du peuple juif s’ouvriront pour voir en couleur que Jésus de Nazareth est leur seul Messie et Sauveur.

Le peuple choisi de Dieu

La plus grande partie de l’église d’aujourd’hui est ignorante de ce mystère extraordinaire. Même Paul avait besoin de dire à l’église romaine dans Romains 11 :

Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, de peur que vous ne soyez avisés selon votre propre opinion, que l’aveuglement en partie est arrivé à Israël jusqu’à ce que la plénitude des païens soit entrée. Et ainsi, tout Israël sera sauvé, comme il est écrit :

« Le Libérateur sortira de Sion, Et il détournera de Jacob l’impiété ». Car telle est mon alliance avec eux, quand j’enlèverai leurs péchés… Car les dons et la vocation de Dieu sont irrévocables. » (Romains 11:25-29)

Dans ces versets, Paul utilise plusieurs mots clés pour prouver que Dieu a l’intention de se révéler à Israël. Paul parle du peuple d’Israël comme des bénéficiaires de l’élection, des dons et de l’appel de Dieu – qui « sont irrévocables ». Et aucun de ces termes ne parle de leur rédemption future comme dépendant de la valeur ou du mérite d’Israël.

Dieu est souverain dans sa planification

On ne s’élit pas soi-même. Et on ne se désigne pas soi-même. C’est la prérogative et l’initiative de quelqu’un d’autre. Israël n’est pas allé chercher Dieu, mais Dieu est allé chercher Israël.

Plus tôt dans ce même chapitre, au verset 8, Paul citait les Écritures hébraïques en disant :  » Dieu leur a donné un esprit de stupeur, des yeux pour ne pas voir et des oreilles pour ne pas entendre. «  (Rom. 11:8) Encore une fois, c’est l’œuvre souveraine de Dieu. Heureusement, Paul nous dit que cette aveuglement n’est que partiel et temporaire.

Mais outre les mots « élus », « dons » et « appel », Paul utilise également le mot le plus puissant de tous pour décrire la relation de Dieu avec le peuple juif. L’alliance.

Cela peut paraître étrange, mais la Bible ne présente-t-elle pas Israël comme l’épouse du Seigneur ? Cela signifie que le Seigneur lui-même est son époux. Et en tant qu’époux, Dieu s’est tellement engagé envers Israël que même si celui-ci est infidèle à ses vœux conjugaux, il accomplira les siens. Et Dieu est un amant persistant. C’est un mari jaloux qui ne sera pas satisfait tant qu’il n’aura pas reconquis son épouse.

Certains diront peut-être : « Israël n’a pas respecté sa part du marché. Son alliance avec Israël est certainement nulle et sans effet. » Il est important que nous nous souvenions que l’alliance n’est pas basée sur l’initiative de l’homme ou sur le mérite d’une personne, mais sur l’initiative de Dieu et sur la grâce de Dieu.

L’Écriture sur les plans de Dieu pour Israël et le monde

Nous voyons dans Ésaïe 54 qu’en raison de son incrédulité, telle qu’elle a été révélée dans le chapitre précédent, Israël se retrouve comme une  » femme stérile  » à cause de son rejet du Messie. Nous lisons :

Chante, stérile, toi qui n’as pas enfanté ! Éclatez en chants, et criez à haute voix, vous qui n’avez pas enfanté ! Car les enfants de la stérile sont plus nombreux que les enfants de la femme mariée, dit le Seigneur. (Esaïe 54:1)

Il semble ici qu’Israël soit comparé à Sarah, la femme d’Abraham, qui est restée tragiquement sans enfant la majeure partie de sa vie.

Dans le même verset, il est question d’une deuxième « femme désolée » qui, ironiquement, porte plus d’enfants que la femme mariée. Cela semble être une référence à Hagar, la servante égyptienne, qui a donné un fils à Abraham alors que Sarah était sans enfant.

Pourrait-il s’agir d’une image d’Israël et de l’Église au cours des 2 000 dernières années ? Au cours de ces siècles, le peuple d’Israël a lutté pour survivre. Et aujourd’hui encore, le peuple juif représente 0,2% de la population mondiale.

Spirituellement parlant, le peuple juif est toujours dans une position de stérilité. Ils sont les gardiens des Écritures hébraïques et possèdent de brillants spécialistes de la Bible. Et pourtant, il y a peut-être plus de juifs athées et agnostiques aujourd’hui que de juifs qui fréquentent régulièrement les synagogues.

De la stérilité à l’abondance pour Israël.

D’autre part, le nombre de non-Juifs qui suivent le Dieu d’Israël est exponentiellement plus important et continue de croître de manière significative. Voici les paroles de l’Éternel :

« Pendant un bref instant, je t’ai abandonné, mais avec une profonde compassion, je te ramènerai. Dans un élan de colère, je t’ai un instant caché ma face, mais avec une bonté éternelle, j’aurai pitié de toi », dit l’Éternel, ton rédempteur. (Esaïe 54:7-8)

Mais la stérilité de Sarah (d’Israël) n’est pas permanente. Il y a un rebondissement miraculeux dans le destin d’Israël.

Romains 11:15 révèle que le « rejet » d’Israël se transformera en « acceptation ». Et Ésaïe 66 révèle que le ventre d’Israël portera d’innombrables enfants spirituels.

Avant que le travail ne commence, elle accouche ; avant que les douleurs ne l’atteignent, elle met au monde un fils. Qui a déjà entendu parler d’une telle chose ? Qui a jamais vu de telles choses ? Un pays peut-il naître en un jour ou une nation en un instant ? Pourtant, à peine Sion est-elle en accouchement qu’elle donne naissance à ses enfants.

« Est-ce que j’amène le moment de la naissance et je n’accouche pas ? » dit l’Éternel. « Est-ce que je ferme les entrailles au moment de l’accouchement ? » dit votre Dieu. « Réjouissez-vous avec Jérusalem et soyez dans l’allégresse pour elle, vous tous qui l’aimez ; réjouissez-vous avec elle, vous tous qui la pleurez. Car vous vous nourrissez et vous vous rassasiez à ses mamelles réconfortantes, vous buvez à pleines gorgées et vous vous réjouissez de son abondance. (Esaïe 66:7-11)

Le plan de Dieu pour Jérusalem

Le prophète a déclaré que Jérusalem aura un rôle central à jouer dans le réveil de la fin des temps. Elle en sera le lieu de nourrissement (verset 11). Elle nourrira le monde spirituellement affamé avec la Parole du Seigneur. Esaïe 2:1-3 dit :

Voici ce qu’Ésaïe a vu, concernant Juda et Jérusalem : Dans les derniers jours, la montagne du temple de l’Éternel sera érigée en chef des montagnes, elle sera élevée au-dessus des collines, et toutes les nations y afflueront. Des peuples nombreux viendront et diront : « Venez, montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ses voies, afin que nous marchions dans ses sentiers. » La loi sortira de Sion, la parole de l’Éternel de Jérusalem.

Jérusalem sera à nouveau la véritable capitale spirituelle du monde.

Dans combien de temps le plan de Dieu pour Israël sera-t-il réalisé ?

Ce même passage contient quelques indices concernant le moment de l’acceptation future d’Israël et son rôle à la fin des temps dans la rédemption du monde. Tout d’abord, nous pouvons détecter que la restauration d’Israël sera quelque chose qui se produira soudainement et rapidement (verset 7).

Ensuite, le salut d’Israël est en quelque sorte lié à la restauration d’Israël en tant que nation – les versets 8 et 9 établissant un lien entre la naissance d’un pays (dans un lieu géographique appelé « Sion ») et la naissance d’enfants.

Ésaïe a prédit que cette flambée de salut à venir ne ressemblera à rien de passé ou de présent. Dieu ne fermera pas les entrailles d’Israël. L’accouchement spirituel sera inarrêtable.

Israël fera bientôt ce pour quoi il a été conçu et ce qu’il fait le mieux. Il amènera les nations à Dieu et au lieu de la bénédiction, comme promis à Abraham (et plus tard à Isaac et Jacob également) :

Je ferai de toi une grande nation et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et tous les peuples de la terre seront bénis par toi. (Gen.12:2-3)

La vie d’entre les morts pour Israël.

Il existe un lien direct entre le salut d’Israël et une rédemption mondiale sans précédent. Le salut d’Israël n’est pas une fin en soi – ni pour le seul intérêt d’Israël. Le salut d’Israël est la clé de la rédemption du monde.

Car si leur rejet est la réconciliation du monde, que sera leur acceptation sinon la vie d’entre les morts ? (Rom. 11:15)

Des spécialistes respectés de la Bible comme John Stott, Leon Morris, Everett Harrison et bien d’autres sont d’accord sur leur compréhension. Dans ce passage, « la vie d’entre les morts » ne fait très probablement pas référence à une résurrection physique, mais à un réveil spirituel mondial.

Dès qu’Israël aura foi en son véritable Messie, ce réveil en choquera plus d’un par sa puissance et son omniprésence.

Dans quelles circonstances la moisson aura-t-elle lieu ? Le salut d’Israël ! Plus haut dans ce même chapitre, Paul dit : « Si leur chute [le peuple juif] est une richesse pour le monde, et leur échec une richesse pour les païens, à combien plus forte raison leur plénitude ! ».

La plénitude d’Israël dans les plans de Dieu

Israël parviendra à la plénitude de la révélation de Yeshoua en tant que son Messie et sera entièrement regreffé dans son propre olivier (voir 11:23). Cela, à son tour, sera une étincelle qui allumera un grand réveil dans le monde entier.

Cela doit-il nous surprendre ? Pas vraiment. Des centaines de millions de non-Juifs qui ont été sauvés dans le passé l’ont été directement ou indirectement grâce au témoignage d’Israël. Yeshoua lui-même a dit : « Le salut vient des Juifs. » (Jean 4:22)

Le plus grand réveil spirituel de l’histoire du monde a commencé le jour de la Pentecôte. Et qui ont été les premiers porteurs de flambeau de ce feu de réveil ? Les croyants juifs. Il ne faut donc pas s’étonner que, lors du prochain réveil, les Juifs messianiques jouent un rôle important.

L’apôtre Paul a également dit dans sa lettre aux Romains : « à cause de leur transgression [d’Israël], le salut est venu aux païens…. ». Le salut des païens dépendait d’Israël.

Dans ce cas, il s’est produit à travers la chute d’Israël et son « rejet » temporaire. Mais bientôt, Dieu utilisera à nouveau Israël dans son rôle stratégique de rédemption, cette fois par un retour spirituel spectaculaire.

Notre rôle dans le plan de Dieu

Dieu nous a ordonné de faire de tous les peuples des disciples. (Matthieu 28:19) « Tous » signifie aussi bien les Juifs que les non-Juifs. Notre rôle est d’aider le peuple juif à connaître son propre Messie. Ainsi, nous nous alignerons et nous nous associerons à Dieu dans ses desseins de rédemption, non seulement pour Israël mais aussi pour la planète entière.

Nous ne devons pas rester assis sur le bord de nos sièges à regarder Dieu accomplir seul son dernier exploit sur la scène mondiale. Au contraire, nous devons nous lever de nos sièges, rejoindre Son équipe et jouer notre rôle dans le plan de Dieu pour Israël et les nations.

Source : Article traduit du site firmisrael.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *